Galalithe, polymère de caséine
Biologie / Chimie

Galalithe : comment percer les secrets de la pierre de lait?

La galalithe, tu connais? Non? C’est tout simplement du plastique! Et comment fabriquer du plastique ? Il faut du pétrole me diras-tu ! Et bien, non! La galalithe est un plastique, un polymère, issu du lait, tout simplement!

Dans cet article, je te propose de fabriquer de la galalithe avec quelques ingrédients que tu trouveras dans ta cuisine ! Oui, tu as bien lu ! Il te suffit d’avoir du lait pour fabriquer un polymère !

Ce qu’il te faut :

  • 500ml de lait entier
  • Du vinaigre
  • Une casserole
  • Un entonnoir
  • Un morceau de tulle
  • Un emporte-pièce (facultatif)

Ce qu’il faut faire :

Enclencher la fabrication de la galalithe

Fais chauffer le lait dans la casserole.

Avant qu’il n’arrive à ébullition (~50°C), ajoute 2-3 cuillères à café de vinaigre.

Mélange jusqu’à ce que le lait caille.

Modeler le polymère de caséine

Déposes ton morceau de tulle dans l’entonnoir.

Verse sur la tulle le lait caillé.

Récupères la partie solide (la caséine polymérisée)

Nettoie puis essors la caséine.

Modèle la caséine à l’aide de l’emporte-pièce (ou selon comme bon te semble !)

Laisse sécher quelques jours (tu peux aussi passer au four à 80°C)

Il ne te reste plus qu’à démouler ton œuvre d’art !

Que se passe-t-il ?

Le lait est un mélange d’eau, de matières grasses, de sucre (appelé lactose) et de protéines (appelées caséines). En temps normal, ces trois éléments sont indissociables à l’œil, ils sont bien mélangés et forment ce qu’on appelle un mélange homogène, c’est-à-dire qu’on ne distingue pas les différents composants. Pourtant, les matières grasses et l’eau ne se mélangent pas (il te suffit de verser un peu d’eau et d’huile dans un verre pour t’en rendre compte). C’est grâce aux caséines que ces deux éléments font la paix et se mélangent pour former le lait!

L’action de la température et du changement de pH (induit par l’ajout du vinaigre, qui est acide) provoque la rupture des liaisons entre la caséine et l’eau/la matière grasse. La caséine va alors précipiter et se lier entre elles. Un polymère de caséine se forme. C’est la galalithe.

D’ailleurs, si tu oublies ton lait sur un coin de table, il va se passer la même chose! La caséine va précipiter, on dit que le lait caille.

La caséine est également à l’origine de la fabrication du fromage. Dans ce cas, elle précipite grâce à l’action de micro-organismes pour former les différents types de fromages que nous connaissons.

Un peu d’histoire autour de la galalithe

Auguste Trillat, perfectionneur de la galalithe
Auguste Trillat, père de la galalithe

C’est Auguste Trillat qui, en 1893, découvre comment provoquer la polymérisation stable de la caséine. Il utilise pour cela du formol (qui est un produit trop dangereux pour que je te propose de l’utiliser dans notre petite expérience).

Quatre ans plus tard, la découverte fut brevetée, sous le nom de galalithe (qui veut dire pierre de lait en grec ancien) par deux chimistes allemand et suisse. Ce polymère présente différents avantages. Il n’est pas inflammable, ne provoque pas d’allergie, est antistatique, résiste aux acides et solvants et de plus, il est biodégradable. Bien sûr, en plus de ces caractéristiques, il ne nécessite pas l’utilisation du pétrole, source de pollution importante, et se travaille comme le bois (avec une scie, une fraise, une perceuse, de la colle…).

La production de galalithe était très importante au début du XXème siècle mais décroit de manière importante depuis la deuxième guerre mondiale. On estime la production de galalithe proche de zéro à partir de 1975. Elle est peu à peu remplacée par des polymères moins chers, plus facile et plus rapide à fabriquer. Mais elle reste présente à l’esprit de certains, pour en faire des bijoux par exemples!

Alors ? Vas-tu te lancer dans la fabrication de galalithe ?

N'hésite pas à partager cet article si tu l'as aimé!

Commentaires

13/03/2023 à 16h31

Merci, Claire, pour cette expérience très sympathique, instructive et créative, à la fois.



19/03/2023 à 20h24

Trop cool, je vais tester ! Je ne savais pas qu’on pouvait fabriquer du plastique avec le lait, merci d’avoir éclairer ma lanterne.



20/03/2023 à 16h49

Ooooh c’est donc comme ça qu’on fabrique du plastique safe ! Merci Claire, il faut je fasse les expériences que tu proposes dans ton blog avec mes fils ! Ils vont adorer.
Mais alors le plastique industriel il se fabrique comment ? Avec du pétrole ?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *