œufs bizarres
Biologie

Tout savoir sur les œufs : bizarres ou non?

Aujourd’hui, je vais te parler d’œufs qui sont parfois un peu bizarres! Non, je ne te propose pas une nouvelle recette pour une omelette mais je voulais te faire découvrir ce monde fascinant !

Les œufs !

Il faut savoir que nous autres, mammifères sommes quand même une sacrée exception concernant le mode de reproduction du règne animal ! Et bien oui ! Regarde autour de toi ! Les poissons ? Les oiseaux ? Les insectes ? Les reptiles ? Les mollusques ? Tous ! Pondent de œufs !

Mais au fait, c’est quoi un œuf ?

Quand la reproduction se fait via des œufs (bizarres ou non)

Reprenons la base : comment fonctionne la reproduction ? Et bien il faut un papa et une maman ! Chacun va donner une petite graine, appelée ovule pour la maman et spermatozoïde pour le papa. Les deux petites graines vont s’assembler (ce qu’on appelle la fécondation), puis se multiplier pour former ce qu’on appelle un embryon. L’embryon va ensuite grandir pour donner un bébé.

Le stade embryon est particulièrement difficile à traverser ! En effet, non seulement l’embryon est bien incapable d’aller chasser son casse-croute mais en plus, son système pour respirer, celui pour faire circuler son sang, celui pour se défendre des maladies, etc. sont en construction ! Donc ils sont non-opérationnels.

Pour contrer tout cela, l’embryon a besoin d’une protection particulière, d’une armure pour faire face à tous les dangers qui l’entourent mais aussi tout simplement pour pouvoir vivre !

Il existe deux types d’armures : l’œuf ou le ventre de la maman !

Si l’armure choisie est l’œuf, alors on parle d’animaux ovipares. Si c’est le ventre de la maman qui sert de protection, alors on parle d’animaux vivipares. Et puis il y a des espèces qui, semble-t-il, n’ont pas réussi à choisir l’armure ! L’embryon se développe dans un œuf mais l’œuf reste dans le ventre de la maman (ou parfois du papa, on en reparlera plus loin). Donc double protection pour l’embryon ! Dans ce cas, il s’agit d’animaux ovovivipares. Voici quelques exemples d’animaux ovovivipares : le requin taureau, le requin blanc, la raie manta, l’anaconda, le boa constrictor, le guppy, l’hippocampe…

Les animaux qui pondent des œufs sont dit « ovipares »

L’œuf est clairement un avantage évolutif ! Et bien oui ! S’il arrive un malheur à la maman, l’embryon a une petite chance de réussir à se développer tout seul. D’un autre côté, la maman reste en pleine forme et elle peut piquer un sprint pour aller se cacher si un prédateur se pointe ou pour aller chercher son casse-croute (ce qui n’est pas forcément le cas pour une maman qui porte son enfant dans son ventre !!)

Œufs durs ou œufs mou, œufs bizarres?

Encore une fois, je ne te parle pas de cuisine ! Mais si tu observes les œufs de poissons ou de batraciens et les œufs d’oiseaux, il y a une sacrée différence ! Alors que l’embryon de poule est protégé dans une coquille dure, formée en grande partie de calcaire (qui est une sorte de pierre. On est plus près du château fort que d’une armure !), l’embryon de grenouille est installé dans une sorte de gélatine qui n’est absolument pas solide ! Pourquoi une telle différence ?

œufs bizarres
Les œufs de grenouilles sont mous, contrairement aux œufs de poule.

Différents modes de fécondation, différents œufs

Tout cela est dû au mode de fécondation, autrement dit la manière dont la graine du papa rencontre la graine de la maman !

Si l’ovule et le spermatozoïde se rencontrent dans le ventre de la maman (il s’agit d’une fécondation interne) alors l’œuf va se construire autour des prémices de l’embryon. La coquille peut alors être construite de manière solide pour être impénétrable et l’œuf peut être exposé à l’air sans problème.

Par contre, si la maman expulse l’œuf qui contient son ovule sans avoir pris le temps d’accueillir le spermatozoïde, alors il faut que la coquille de l’œuf soit suffisamment perméable pour le laisser entrer par la suite (on parle de fécondation externe). Dans ce cas, l’œuf est installé dans un milieu aquatique (cela concerne les poissons et certains amphibiens).

Autrement dit, un coq et une poule s’accouplent, et ensuite la poule pond l’œuf. Par contre, madame poisson pond ses œufs dans l’eau et monsieur poisson passe ensuite pour asperger tout cela de ses petites graines !

Les œufs bizarres, une étape de l’évolution?

Les reptiles, quant à eux, pondent des œufs qui sont plus solides que ceux des poissons…mais plus mous que ceux des oiseaux ! Pourquoi ?

Et bien figures-toi que la sélection naturelle a joué là, un rôle déterminant ! Si on remonte aux commencement de la vie animale : les premiers animaux étaient marins, ce qui a donné les poissons et leurs œufs tout mou. Puis les animaux ont commencé à sortir de l’eau : les amphibiens commencent leur vie dans l’eau puis deviennent terrestre à l’âge adulte.

Les reptiles sont les premiers animaux à être entièrement terrestre. C’est à ce moment-là que l’évolution sélectionne une coquille protectrice pour les œufs afin de les protéger de l’évaporation et de la contamination par des microbes.

Puis les oiseaux apparaissent. Les oiseaux sont des animaux à sang chaud, il leur est nécessaire de couver les œufs pour les garder au chaud. Les oiseaux ont beau ne pas mettre tout leur poids sur les œufs…ceux-ci subissent quand même une certaine pression lors de la couvaison ! Génération après génération, les coquilles d’œufs se solidifient pour supporter cette pression.

Quelques généralités

Qui pont des œufs ? Et bien les reptiles, les oiseaux, les poissons, les arthropodes (c’est-à-dire les insectes, les crustacés, les araignées…bref, les petites bêtes !), les amphibiens et mêmes quelques rares mammifères !

Tu l’as bien compris, la très grande majorité du règne animal pond des œufs. Faire des généralités à partir d’une si grande variété est tout simplement mission impossible !

Nombre et couleur : des œufs bizarres ou classiques

Le nombre d’œufs pondu en même temps varie de un à plusieurs centaines de milliers. Quant au temps qu’il va falloir pour que le bébé sorte la tête de son œuf, il est, lui aussi, extrêmement variable et dépend de l’espèce à laquelle il appartient.

La couleur des œufs varie aussi d’une espèce à l’autre. Concernant les oiseaux, la couleur est due à deux pigments : le brun et le bleu. Selon leur quantité, la couleur de la coquille peut aller de blanc à vert en passant par toutes les teintes possible (ou presque !) Il n’est pas évident de savoir pourquoi les couleurs sont si différentes. L’une des hypothèses est que cela confèrerait un avantage sélectif selon le lieu de nidification : des œufs bien blancs sont trop visibles lorsqu’ils se trouvent dans des buissons ou des arbres. A contrario, les œufs de couleurs foncées sont difficiles à repérer lorsqu’ils sont enterrés, loin de la lumière du jour, et donc les parents auraient plus de difficultés à s’en occuper.

œufs bizarres
Les œufs peuvent être bleus…
..ou blanc ou marron!

Quand il faut garder les œufs au chaud

Une fois les œufs pondus, certaines espèces vont devoir les couver pour garder les œufs au chaud afin de garantir le bon développement de l’embryon. Dans la plupart des cas, c’est la femelle qui assure la couvaison. Mais il y a des exceptions ! Il existe des espèces qui sont pour la parité et les deux parents se relayent pour assurer ce travail (comme pour les autruches, les vautours fauves ou les flamants roses). Dans d’autres cas, c’est exclusivement le mâle qui maintient les œufs au chaud (c’est le cas pour les casoars ou les nandous).

D’autres espèces (principalement celles à sang froid) vont tout simplement laisser les œufs en lieu (plus ou moins) sûr. C’est le cas de la tortue qui enfouit ses œufs sous le sable avant de retourner à sa petite vie tranquille dans la mer.

Il est intéressant de noter que la couvaison faite par des espèces d’oiseaux sert principalement à garder au chaud les œufs alors que d’autres espèces, si elles couvent, c’est principalement pour protéger leurs œufs et non pas pour les tenir au chaud.

Point commun

Malgré toutes ces différences, il y a quand même quelques points communs à tous ces œufs. La première est que tous les œufs contiennent une réserve de nourriture (c’est ce qu’on appelle « le jaune » dans les œufs de poule. Le terme scientifique est « vitellus »), ainsi qu’une enveloppe pour protéger l’embryon des chocs (appelé « le blanc » dans les œufs de poule. Le terme scientifique est « albumen »).

Les faits étranges

Voilà pour les règles générales ! Maintenant, je voulais te présenter quelques petites pépites comme la Nature sait si bien nous offrir ! Voilà le palmarès des œufs les plus bizarres!

Les hippocampes, des œufs pour papa!

L’hippocampe est la seule espèce connue où c’est le père qui pont les œufs. Ceux-ci sont formés dans le corps de la femelle, puis ils sont transférés dans le ventre du mâle. Là, ils continuent leur développement et les bébés hippocampes sortent du ventre de leur père quand ils ont fini leur développement embryonnaire. L’hippocampe est donc une espèce ovovivipare dont les œufs sont portés par le mâle[1].

œufs bizarres
Chez les hippocampes, ce sont les mâles qui hébergent les œufs

Le coucou gris, chez les voisins!

Les œufs du coucou gris ont besoin d’être couvés, comme la quasi-totalité des œufs pondus par des oiseaux. Mais le coucou gris préfère sous-traiter ce travail à un autre oiseau. Madame coucou va donc déposer ses œufs dans le nid du voisin pour que celui-ci puisse couver ses petits !

 Le guillemot, des oeufs vraiment bizarres!

Le guillemot est un oiseau qui pond des œufs bizarres en forme de toupie. Cette forme éviterait à l’œuf de rouler trop loin en cas de mouvement (au moment de la ponte, ou lorsqu’un parent le bouscule, ou s’il y a du vent…)[2].  L’œuf va plutôt avoir tendance à tourner sur lui-même et ça tombe bien ! En effet, l’œuf est pondu dans des falaises, sur des corniches très étroites et aucun nid n’est installé par les parents pour accueillir les œufs. Autant te dire que si l’œuf se met à rouler un peu trop, il a vite fait de tomber de haut !

Les œufs de guillemots ont une forme spéciale

La famille des mégapodes, couvé par des végétaux

Ces oiseaux aussi ont besoin de couver leur œuf mais ils ont un côté ingénieur aussi ! En effet, ils savent construire une véritable couveuse autour de leurs œufs. Ils font un tas de végétaux, un peu comme un compost, au-dessus des œufs. Ces végétaux, en se dégradant vont produire de la chaleur qui permettra aux œufs de rester bien au chaud[3] ! C’est le cas aussi pour certains reptiles comme les caïmans nains de cuvier.

Les requins, œufs ou non?

Les requins font partis de la grande famille des poissons. Certains d’entre eux sont ovipares, comme la plupart des poissons, sans surprise donc. D’autres requins sont ovovivipares, comme le requin marteau. Et pour couronner le tout on trouve même des requins vivipares ! Si, je t’assure ! C’est le cas du requin gris de récif! Tu peux aller voir par ici, si tu souhaites en savoir plus sur les requins et leurs différents modes de reproduction!

œufs bizarres
Les requins marteaux sont des animaux ovovivipares

Echidné et ornithorynque, des œufs?

Voici les deux seules espèces de mammifères qui pondent des œufs. Pour rappel, les mammifères sont des animaux dont les femelles allaitent leurs petits, ce qui se traduit par le fait que ces animaux sont vivipares…sauf pour les échidnés et les ornithorynques[4] qui sont deux espèces ovipares. Pour les échidnés, il s’agit même d’une espèce ovovivipare puisque les œufs sont gardés au chaud dans le ventre de la femelle pendant 10 à 15 jours[5].

Le python, le sang froid garde au chaud

Comme je l’ai précisé plus haut, de manière générale, les animaux à sang froid ne couvent pas leurs œufs. Le python fait partie des exceptions. En effet, la femelle se charge de maintenir son œuf au chaud grâce à des contractions musculaires (qui permettent d’augmenter la température).

œufs bizarres
Le python est le seul serpent à couver ses œufs

Pipa pipa, des œufs dans le dos

Alors lui, il est vraiment étrange comme animal ! Je crois bien que c’est mon préféré ! Figure-toi que chez ce crapaud, qui vit dans les eaux de l’Amérique du Sud, la femelle garde les œufs au chaud sous la peau de son dos ! Les petits crapauds qui naissent (l’étape têtard se passe sous la peau de la maman!) sont obligés de percer le dos de leur maman pour se libérer ! Et c’est véridique[6] !

Alors? Que penses-tu de ce mode de couvaison? 🙂

Bibliographie

  • [1]     W. V. Holt, A. Fazeli, et F. Otero-Ferrer, « Sperm transport and male pregnancy in seahorses: An unusual model for reproductive science », Anim. Reprod. Sci., p. 106854, sept. 2021, doi: 10.1016/j.anireprosci.2021.106854.
  • [2]     « Le mystère de l’œuf de guillemot », Grands Espaces, 2 novembre 2021. https://www.grands-espaces.com/faune/le-mystere-de-loeuf-de-guillemot/ (consulté le 17 novembre 2022).
  • [3]     R. S. Seymour, D. Vleck, et C. M. Vleck, « Gas exchange in the incubation mounds of megapode birds », J. Comp. Physiol. B, vol. 156, no 6, p. 773‑782, nov. 1986, doi: 10.1007/BF00694250.
  • [4]     W. Ley, « Un des plus étranges animaux du globe : l’Ornithorynque », Rev. Ecol. Terre Vie, no 1, p. 8‑15, 1937.
  • [5]     S. Nicol et N. A. Andersen, « The life history of an egg-laying mammal, the echidna (Tachyglossus aculeatus) », Écoscience, vol. 14, no 3, p. 275‑285, sept. 2007, doi: 10.2980/1195-6860(2007)14[275:TLHOAE]2.0.CO;2.
  • [6]     G. B. Rabb et R. Snedigar, « Observations on Breeding and Development of the Surinam Toad, Pipa pipa », Copeia, vol. 1960, no 1, p. 40‑44, 1960, doi: 10.2307/1439843.
N'hésite pas à partager cet article si tu l'as aimé!

Commentaires

21/11/2022 à 10h30

Et est ce que le placenta est considéré comme un œuf ?! 😅



Sandra
21/11/2022 à 16h17

Super intéressant, merci!



24/11/2022 à 2h08

Très bon article sur les œufs !



Jessica M
24/11/2022 à 11h45

J’avoue que le mode de couvaison du pipa pipa me donne des frissons 🙈 ça ne doit pas être très agréable d’avoir des têtards sous la peau… 🤪
Par contre j’adore la forme des œufs des guillemots, cela prouve une fois de plus que la nature est vraiment bien faite !



24/11/2022 à 12h32

Je découvre ce blog, il est très bien fait et très bien illustré. C’est parfait pour susciter la curiosité des enfants 🙂



25/11/2022 à 11h09

Le coucou gris est un génie, je vais voir si mes voisins sont d’accord de s’occuper de mes marmots 🤣.
Merci piur cet arctile génial !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *