apprendre de manière ludique
Divers

Pourquoi et comment apprendre de manière ludique ?

Apprendre de manière ludique, voilà une nouvelle pédagogie à la mode! Mais pourquoi est-ce si important d’introduire le jeu dans les apprentissages et, surtout, comment conjuguer apprentissage et jeu ? Telle est la question que nous posent Sophie et Oscar, du blog Les coffres magiques, lors de l’événement inter-blogueurs qu’ils organisent.

Que veut dire « apprendre de manière ludique » ?

L’apprentissage ludique, ou pédagogie par le jeu, est le fait d’intégrer des activités divertissantes, telle que le jeu, lors d’un apprentissage pour favoriser l’acquisition de nouvelles connaissances.

Cette pédagogie n’est pas nouvelle puisque les premières mentions de celle-ci remontent à la Grèce Antique avec Platon au Vème siècle avant JC. Bien évidemment, elle ne portait pas ce nom mais Platon mentionnait l’importance du jeu dans le développement de l’enfant dans son livre intitulé « La République ».

A partir du Moyen Age, cette pratique perd de son importance lorsque l’Eglise prend du pouvoir. En effet, celle-ci ne voit pas d’un bon œil le divertissement et bannit le jeu des apprentissages.

Ce n’est qu’au XIXème siècle que le jeu retrouve ses lettres de noblesse avec, dans un premier temps Friedrich Fröbel (éducateur allemand) puis, bien sûr, les pédagogies de Maria Montessori ou encore celle de Rudolf Steiner qui redoreront le blason du jeu.

Pourquoi apprendre de manière ludique ?

En introduisant le jeu dans un apprentissage, on invite la joie, la motivation et la désinhibition. En effet, tu vas éprouver bien plus de joie en jouant qu’en étant complètement passif derrière ton bureau, face au tableau noir !

La pédagogie par le jeu permet d’apprendre plus facilement

Etant heureux d’apprendre, tu seras plus motivé pour atteindre ton but. De plus, l’évaluation étant absente de ce processus, tu te sentiras complètement libre de tester de nouvelles hypothèses, tu ne seras plus contraint par la peur de l’échec puisque celui-ci est absent du jeu. Ainsi le jeu te stimule et tu vas alors retenir bien plus facilement des nouvelles notions.

L’apprentissage ludique est donc, non seulement joyeux et agréable mais en plus, il est bien plus efficace qu’un apprentissage classique.

Stanislas Dehaene, docteur en psychologie cognitive nommé professeur titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France en septembre 2005, présente à plusieurs reprises l’intérêt du jeu dans l’apprentissage.

C’est ainsi qu’il identifiait les 4 piliers principaux de l’apprentissage :

  • L’attention
  • L’engagement actif
  • Le retour d’information
  • Consolider l’acquis

Cette théorie est d’ailleurs parfaitement expliquée dans l’article les 4 piliers de l’apprentissage du blog Les coffres magiques.

Ces 4 piliers se retrouvent aisément dans les jeux éducatifs puisque tu vas être acteur de ton apprentissage.

Il concluait en disant :

 « Avec l’imagerie médicale, on a pu vérifier que l’apprentissage était optimal lorsque l’on alternait acquisition de connaissances et test répété de celles-ci – ce à quoi se prête bien la structure du jeu. »

ParisTech Review, novembre 2013

De même, il précisait :

« les jeux numériques, les jeux de plateau, et certains logiciels éducatifs peuvent être utilisés avec succès pour faciliter l’apprentissage de l’arithmétique exact chez l’enfant […] »

Résumé des cours 2013-2014

Le jeu est donc le moyen le plus efficace pour arriver à retenir de nouvelles connaissances en un minimum de temps. D’ailleurs, il suffit de regarder les animaux apprendre pour comprendre que le jeu est le moyen le plus naturel pour ce processus. Le petit agneau qui saute autour de sa maman comme un fou est bien évidement en train de jouer, mais il est également en train de fortifier ses os et ses muscles. Le chaton qui court après sa queue s’amuse, certes. Mais c’est ainsi qu’il apprend à chasser !

Le jeu, source d’apprentissage par lui-même

De plus, un apprentissage ludique ne permet pas uniquement d’acquérir de nouvelles connaissances. En effet, c’est tout un processus qui est mis en marche. Il s’agit là d’une nouvelle façon de considérer l’apprentissage. Tu découvriras une toute autre relation avec tes camarades de classes. De plus, tu vas développer ta capacité de travail en équipe ainsi que ta capacité de communication et de respect de l’autre. Tu devras aussi t’exprimer clairement pour pouvoir clarifier tes idées et justifier tes choix en argumentant. Pour finir, la compétition généralement ressentie, voire présente, dans les apprentissages traditionnels est complètement absente dans cette approche, favorisant ainsi la coopération entre les acteurs de l’apprentissage.

Comment apprendre de manière ludique ?

Il n’y a pas meilleur jeu que l’expérience scientifique !

Qu’est-ce qu’une expérience scientifique ? Et bien il s’agit d’un test pour vérifier si une hypothèse est juste ou non. Partant de là, énormément de choses peuvent être considérées comme une expérience scientifique. Lorsque tu jettes un caillou dans l’eau puis un bâton, tu réalises un apprentissage ludique par l’expérimentation. Tu vas découvrir le concept de flottaison. De plus tu le retiendras bien plus facilement que si on se lance dans une grande explication abstraite de la poussée d’Archimède !

Tu vas pouvoir tester tes idées et les confronter à la réalité. Ainsi tu seras acteur de tes apprentissages, ce qui est essentiel pour que les connaissances restent en mémoire.

L’expérience scientifique, c’est du concret!

Les apprentissages abstraits sont très souvent difficiles à appréhender. Pratiquer une expérience scientifique va rendre la notion étudiée beaucoup plus concrète. De cette manière les difficultés liées à la découverte de nouvelles connaissances vont complètement disparaitre. La physique, la chimie, la biologie et même les mathématiques dans une certaine mesure, deviennent bien plus accessibles grâce à un apprentissage ludique.

L’expérimentation favorise la mémoire kinesthésique

Il existe divers moyens de retenir une information. On parle alors de différents types de mémoire : la mémoire visuelle, la mémoire auditive et la mémoire kinesthésique. Dans le premier cas, tu vas retenir ce que tu as vu. Dans le deuxième cas, il s’agira de ce que tu as entendu. Enfin, pour la mémoire kinesthésique (un nom un peu barbare, je te l’accorde !), tu retiendras ce que tu as touché, manipulé.

Bien souvent, nous possédons un type de mémoire prépondérant mais tous nous permettent de retenir une information de manière efficace.

L’école traditionnelle fait la part belle à la mémoire visuelle. Ta leçon est dans ton cahier, il te faut la lire pour la retenir. Si tu connais un peu l’existence de ces différentes mémoires, tu peux être tentée de lire à voix haute ta leçon pour favoriser la mémoire auditive. Par contre, très peu de place est laissée pour la mémoire kinesthésique. L’apprentissage ludique par l’expérimentation scientifique permet d’apporter ce contact si important dans ce type de mémoire et qui fait pourtant très souvent défaut.

Découvrir par l’expérience améliore la concentration

De nombreux parents et enseignants se plaignent de la faible capacité de concentration des enfants. Ceci s’explique, entre autre, par la trop grande présence des écrans dans ta vie. Mais connaître la source de la difficulté de rime pas toujours avec connaître la solution. En effet beaucoup d’enfants continuent à passer trop de temps devant la télévision ou l’ordinateur.

Apprendre de manière ludique va permettre d’augmenter cette capacité de concentration sans t’en apercevoir. En effet, étant absorbé par une activité que tu apprécies puisque celle-ci te procure joie et motivation (comme précisé plus haut), tu resteras concentré plus longtemps sur celle-ci. Tu auras naturellement envie de continuer ton activité jusqu’à obtenir le résultat escompté. Avec le temps, tu amélioreras ta capacité de concentration.

Entretenir la curiosité grâce aux expériences ludiques

Je parie que tu as connu la phase du « pourquoi » ! Cette période que traversent les enfants de 2-3 ans (voire bien plus) pendant laquelle ils enchainent les « pourquoi ». Quand tu étais petit, tu avais très probablement une curiosité naturelle qui t’amenait à te poser énormément de questions sur tout ce qui t’entoure.

Pratiquer des expériences scientifiques permet d’entretenir cette période. Je sais que ça peut être déroutant, voire énervant, pour les parents qui doivent toujours pousser plus loin leurs explications. On a bien souvent envie de crier « PARCE QUEEEEEEEEE » au bout du cinquantième « pourquoi »! Pourtant, il est essentiel tu te poses des questions. C’est ainsi que tu remettras en cause ce qui t’entoure pour aller plus loin, pour améliorer, pour révolutionner, à ton niveau, la vie.

L’apprentissage ludique va entretenir cet état d’esprit plein de curiosité. En effet, l’expérience scientifique n’est jamais une fin en soi. Elle apporte autant de réponses que de questions. D’autre part, je suis sûre que tu aimes manipuler et te poser des questions. Il est donc fort à parier que tu n’as pas fini de demander « pourquoi » !

Travailler la logique grâce aux sciences

Pour finir, l’expérimentation fait travailler ta logique de manière ludique et sans t’en apercevoir. En effet, tu vas te poser une question, tester une hypothèse et en fonction du résultat de l’expérience, tu vas naturellement tenter une autre hypothèse ou consolider ta première idée. Tout ce cheminement est d’une logique à toute épreuve. Il s’agit là d’une capacité qui est primordiale dans de nombreux domaines de la vie comme pour, par exemple, analyser l’actualité relatée par les médias avec le recul nécessaire à sa compréhension globale.

Pour toutes ces raisons, l’expérimentation scientifique est un excellent moyen d’apprendre de manière ludique.

Et toi? Aimes-tu apprendre par le jeu?

N'hésite pas à partager cet article si tu l'as aimé!

Commentaires

Sébastien C Tréga
26/04/2022 à 9h47

Très bel article je suis totalement d’accord avec toi! Le jeu permet un dépassement de soi. Mon prof de sport disait: « Si je veux que mes élèves courent, je ne leur demande pas de faire des tours de stades, mais je leur donne un ballon et ils courent deux fois plus! »



26/04/2022 à 15h56

En lisant je n’ai pas arrêté de me dire comme tu as raison!! On propose souvent aux enfants ( mais de moins en moins) des exercices rébarbatif, ennuyeux, sans aspects ludiques… Résultat les petits en ont marre et finissent par être ecoeurés. Quand on y réfléchit les maîtres chien apprennent à leur compagnons comment retrouver des objets, des gens etc, par le jeu! Évident ! Pourquoi ne pas mettre d’avantage l’accent là dessus pour nos enfants?
Merci pour cet article 🙂



    26/04/2022 à 16h11

    C’est tout à fait ça! Mais même pour nous, en fait, on apprend mieux en jouant! Il est bien plus facile d’apprendre une langue étrangère en regardant un film qu’en enchainant des cours studieux (par exemple!)



26/04/2022 à 18h18

Super article qui m’intéresse vraiment car même et surtout en formation pour adultes, les gens apprennent beaucoup mieux s’ils s’amusent. Ce n’est pas juste que ce soit uniquement réservé aux enfants 😜. Merci beaucoup



    26/04/2022 à 21h51

    Alors là, je suis d’accord à 200%! J’apprend bien mieux quand je m’amuse! Je le vois avec la formation que je suis actuellement! Les séquences où je peux m’amuser à pratiquer restent bien mieux dans ma mémoire que celles où je suis complètement passive!



26/04/2022 à 19h18

Super Article, en effet ! Et ça ne s’applique pas qu’aux enfants, j’ai participé récemment à la fresque du climat pour apprendre les causes et conséquences des problématiques écologiques et c’était aussi construit autour d’activités pratiques qui s’apparentent à un jeu. Ça a très bien marché !
Je retiens l’astuce pour la prochaine fois que j’ai quelques choses à enseigner 🙂
Il y a aussi le story telling qui marche bien…



26/04/2022 à 21h41

Je confirme que la phase du pourquoi peut durer bien plus ! Ici à presque 6 ans nous y avons encore droit 😅 Sa curiosité à été bien éveillée visiblement 🤭
Je ne peux que valider l’intérêt de cet apprentissage par le jeu, même si parfois les idées manquent car nous même n’avons pas tellement appris par ce biais, laissant ainsi filer notre imagination.



    26/04/2022 à 21h53

    Hi hi hi! Ici, notre 5 ans pose toujours des questions, mais ce qui est pratique, c’est qu’il répond aux questions de son petit frère aussi! Il a beaucoup de patience!
    C’est vrai que nous n’avons pas appris en nous amusant…nous devons réapprendre à apprendre!



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.