Biologie / Divers

Les meilleurs secrets des abeilles pour faire du miel

Comment les abeilles fabriquent-elles le miel ? C’est la question que je me suis posée ce weekend. En effet, je suis allée à un congrès où j’ai rencontré tout un tas de personnes super intéressantes et parmi elles, Guillaume, auteur du blog Mes premières ruches. Forcément, on a parlé miel et abeilles!

Tout le monde sait que ce sont les abeilles qui fabriquent du miel ! Mais comment font-elles exactement pour le produire ? Telle est la question à laquelle je te propose de répondre aujourd’hui !

Comment les abeilles fabriquent du miel ?

Avant de te parler d’abeilles, je vais te parler de fleurs ! Sais-tu comment font les fleurs pour se reproduire ?

Une histoire de reproduction

Chez les animaux, le mâle et la femelle se rencontrent pour former un bébé. Parfois, la femelle dépose ses œufs puis le mâle se déplace pour y semer ses petites graines. Mais les plantes, elles, ne peuvent pas se déplacer ! Monsieur et madame ne peuvent pas se rencontrer ! Alors, comment font-elles ?

Et bien elles comptent sur les insectes dit « polinisateurs », tels que les abeilles. Les insectes qui viennent se poser sur une fleur, récupèrent du pollen sur leur corps. C’est l’équivalent des graines de monsieur fleur. Puis les insectes recouverts de ces graines vont se poser sur une autre fleur. Le pollen va ainsi être déposé sur les pistils, équivalent de l’appareil reproducteur de madame la fleur. Et voilà qu’un bébé fleur va pouvoir voir le jour.

miel et abeilles
Les abeilles ont des poils qui emprisonnent le pollen. C’est ainsi que celui-ci peut atteindre une fleur femelle et la féconder.

Les insectes, et en particuliers les abeilles, sont donc indispensables à la reproduction des plantes. Les abeilles sont particulièrement douées dans ce travail puisqu’elles peuvent butiner jusqu’à 250 fleurs en une heure et transporter jusqu’à 500 000 grains de pollen[1] !

Mais comment faire pour attirer les abeilles sur les fleurs ?

Le nectar de fleur à l’origine du miel fabriqué par les abeilles

La nature rivalise d’idée pour faire venir les abeilles sur les fleurs : des couleurs, des odeurs, des formes mais surtout…le nectar !

Ce jus, très sucré, plait beaucoup aux abeilles. Elles vont donc venir sur les fleurs pour se goinfrer de nectar qu’elles aspirent grâce à leur trompe. Une fois aspiré, le nectar des fleurs va être stocké dans une petite poche que l’on appelle le jabot et qui se trouve au début du tube digestif.

Il faut savoir que les abeilles vivent en colonies et chacune d’elles a un rôle bien précis au sein du groupe. Les abeilles qui récoltent le nectar s’appellent les butineuses.

miel et abeilles
Seules les abeilles qui vivent en colonie produisent du miel. Les abeilles solitaires ne peuvent pas en faire.

Les abeilles transforment le nectar en miel

Une fois que la butineuse a fait son travail, elle retourne chez elle, dans la ruche. Là, elle va faire ressortir le nectar de son jabot pour le donner à une autre abeille avant de retourner butiner une nouvelle fleur. Le passage du nectar d’un jabot à l’autre, s’appelle la trophallaxie.

Cette seconde abeille, appelée la receveuse, va elle-même le garder un certain temps dans son jabot avant de le passer à sa voisine. Le précieux liquide va ainsi passer de jabot en jabot pendant environ 30 minutes.

C’est ainsi que le nectar est peu à peu mélangé avec de la salive d’abeille. Grâce à ce processus, il se charge en deux types d’enzyme : l’invertase et la glucose oxydase.

La première de ces enzymes permet de transformer le saccharose (sucre présent dans le nectar) en glucose et fructose (deux autres sucres qui sont bien plus faciles à digérer que le premier).

La deuxième enzyme s’occupe du glucose pour le transformer en peroxyde d’hydrogène et en un autre produit qui donnera lui-même par la suite de l’acide gluconique. Celui-ci empêche les bactéries et champignons de s’installer dans le miel (autrement dit le miel ne pourri pas et ne moisit pas) tandis que le peroxyde protège le miel lors de sa maturation.

Si je résume, en mélangeant le nectar de fleur à la salive d’abeille, on obtient un miel bien plus facile à digérer et qui ne s’abime pas dans le temps ! Elles ne sont pas trop fortes ces abeilles ?

miel et abeilles
L’invertase et la glucose oxydase rende le miel plus digeste et résistant au temps

Maturation du miel

Une fois que le nectar est devenu miel, les abeilles le déposent dans des alvéoles, formées grâce à de la cire par des abeilles appelées bâtisseuses.

Là, le miel reste bien au chaud et il va commencer à se déshydrater (c’est-à-dire qu’il va perdre de l’eau). Pour être bien sûr qu’il fasse suffisamment chaud dans la ruche, il y a des abeilles qui battent constamment des ailes, on les appelle les abeilles ventileuse. Ce mouvement produit de la chaleur. C’est ainsi qu’il peut faire jusqu’à 30°C dans une ruche !

Une fois le miel déshydraté, les abeilles referment la petite alvéole où il est stocké pour que le miel puisse finir sa maturation tranquillement.

Plus tard, l’apiculteur vient enlever ce petit couvercle pour récupérer le miel produit par les abeilles.

L’apiculteur peut, en fin de maturation, récupérer le miel produit par les abeilles

Les différents miels

Si tu t’es déjà baladé∙e dans le rayon « miel » de ton magasin préféré, tu as sans doute remarqué qu’il y a un très vaste choix ! Cela provient tout simplement du fait qu’il existe une très grande variété de fleurs ! Selon l’endroit où se trouve la ruche, les abeilles vont donc butiner soit une espèce de fleur de manière majoritaire (miel de lavande, miel de romarin…) soit un large éventail de type de fleurs (miel toutes fleurs).

Le nectar produit par les fleurs va être différent. Il va dépendre de l’espèce de la fleur bien sûr, mais également de sa couleur (c’est pour ça qu’on a des miels plus ou moins foncés), du climat, de la température…

D’ailleurs, le nectar de fleur n’est pas le seul élément à entrer en jeu dans la fabrication du miel : les abeilles récoltent aussi le miellat !

Lorsque d’autres insectes (comme les pucerons ou les cochenilles) prélèvent de la sève sur une plante, ils font le tri : ils ne gardent que ce qui les intéressent, rejetant le sucre et l’eau. C’est ce mélange laissé sur place qui est appelé miellat et qui est également récolté par les abeilles pour faire le miel !

La proportion miellat/nectar influence également le produit final ! S’il y a beaucoup de miellat, alors le miel sera plus foncé. C’est le cas pour les miels de sapins, de forêt…

Il existe une grande variété de miel selon la localisation des ruches

Infatigable abeille

Alors que tu déposes une couche de miel sur ta tartine sans aucun effort, l’abeille doit fournir un travail considérable pour fabriquer ce miel ! Dis-toi bien qu’en un voyage, l’abeille récolte 70 mg de nectar qui donneront au final 25 mg de miel ! Ce qui veut dire que si tu veux récolter un pot de 500g de miel, l’abeille doit faire 20 000 voyages (soit environ autant de kilomètres…) et butiner 10 millions de fleurs ! C’est loin d’être anodin !

A quoi sert le miel

Il ne faut pas rêver ! Ce n’est pas pour nos beaux yeux que les abeilles fabriquent du miel ! Ce joyau sert, en premier lieu, à celles qui l’ont produit !

En effet, le miel, mélangé à du pollen, est l’aliment de base des larves d’abeilles. Les adultes de la ruche se nourrissent également de miel lorsque les conditions climatiques ne sont pas optimales (froid ou pluie qui les empêche de sortir de la ruche). Le miel est donc essentiel aux abeilles pour qu’elles puissent passer l’hiver puisqu’elles restent actives durant cette période.

Les apiculteurs viennent donc dérober le miel aux abeilles. Cependant, si la récolte est faite de manière raisonnable, alors cela ne pénalisera pas la ruche qui aura bien le temps de produire son nouveau stock avant de voir les jours difficiles arriver !

Le miel fabriqué par les abeilles sert en premier lieu à nourrir les larves présentes dans la ruche

Autres produits fabriqués par les abeilles

Le miel n’est pas le seul produit fabriqué par les abeilles. En effet, celles-ci produisent également de la cire à partir du nectar[2] qui forme les petites alvéoles présentes au sein de la ruche. De la gelée royale, substance qui permet de nourrir les futures reines lorsqu’elles sont encore à l’état de larve, est également fabriquée dans la ruche.

La propolis (résine modifiée par les abeilles) et le pollen récoltés par les abeilles sont, eux aussi, d’un grand intérêt pour nous à cause, entre autre, de leur pouvoir antibactérien, antifongique et antiviral (ce qui veut dire qu’ils forment une barrière contre les vilains microbes !)

Des hommes, du miel et des abeilles

L’histoire du miel correspond pour ainsi dire à l’histoire de l’Homme ! Différents indices tendent à prouver que l’Homme mangeait du miel dès la préhistoire. Ainsi, les archéologues ont retrouvé des peintures rupestres illustrant la récolte du miel et datant de plusieurs millénaires avant Jésus Christ[3]. On sait donc que nos ancêtres de la préhistoire utilisaient les produits des abeilles, mais on ne sait pas exactement ce qu’ils en faisaient. Etait-ce purement un élément nourricier de leur quotidien ? Ou bien est-ce que miel & co avaient d’autres applications ? Mystère !

Peinture rupestre présentant un homme en train de récolter du miel (grotte de l’araignée, près de Valencia, Espagne (photo prise sur leur site))

Bien évidemment, à cette époque, les hommes n’étaient pas apiculteur ! Ils allaient se servir directement dans les essaims sauvages[4].

L’utilisation du miel se retrouve dans un grand nombre de civilisation : sumériens, babyloniens, égyptiens…tous ces peuples connaissaient et utilisaient le miel. Et cette utilisation était également très vaste : pour se nourrir, sucrer, conserver, soigner, embaumer…

Au Moyen-Age, en Europe, une loi s’appelant « abeillage », autorisait les seigneurs et les abbayes à prélever les essaims, les ruches, le miel, la cire, etc. à leurs vassaux[5].

En 1730, la hausse fut inventée, c’est une sorte d’étage que l’on peut ajouter à une ruche. Cet outil permet de prélever le miel sans détruire la colonie. Ce fut une réelle avancée qui permit une croissance de l’intérêt accordé au miel.

C’est le début de l’apiculture moderne que l’on connait aujourd’hui!

Et toi, dis-moi, aimes-tu le miel?

Bibliographie

  • [1]         « Comment les abeilles font-elles du miel ? », Gamm vert. https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage/comment-les-abeilles-font-elles-du-miel (consulté le 10 décembre 2022).
  • [2]         F. Huber, Nouvelles observations sur les abeilles. J. J. Paschoud, 1814.
  • [3]         « Pourquoi l’apiculteur utilise t-il un enfumoir ? », 9 novembre 2020. https://jeretiens.net/pourquoi-lapiculteur-utilise-t-il-un-enfumoir/ (consulté le 10 décembre 2022)
  • [4]         « Des abeilles et des hommes », CNRS Le journal. https://lejournal.cnrs.fr/articles/des-abeilles-et-des-hommes (consulté le 10 décembre 2022).
  • [5]         F. Ragueau, Glossaire du droit françois, contenant l’explication des mots difficiles qui se trouvent dans les ordonnances de nos roys, dans les coustumes du royaume, dans les anciens arrests et les anciens titres. Donné cy-devant au public sous le nom d’Indice des droits royaux et seigneuriaux, par M. François Ragueau… Revû, corrigé, augmenté de mots & de notes, & remis dans un meilleur ordre par M. Eusebe de Laurière… Tome premier [-second]. 1704.
N'hésite pas à partager cet article si tu l'as aimé!

Commentaires

12/12/2022 à 13h45

J’adore cet article non seulement intéressant, mais aussi beaucoup plus complet que la plupart des articles sur le sujet.
Comment est fabriqué le miel, c’est étonnant. Oui, comme tu dis, la nature est bien faite.



12/12/2022 à 16h01

Merci pour cet article fabuleux et très détaillé techniquement !
Pour ce qui veulent un travaux pratique voici une bonne adresse :
https://www.ruchersduborn.fr/



12/12/2022 à 21h23

Bonjour,

Article très intéressant. Je ne me doutais pas que l’abeille devait faire plus de 20000 voyages et butiner plus de 10 millions de fleurs juste pour faire un pot de 500g… Raison de plus ne de pas en perdre une goutte !

Bonne soirée,

Pauline



12/12/2022 à 22h07

Bravo Claire pour cet article très clair et pédagogique qui décrit les étapes de la fabrication du miel. De la fleur au miel. Je n’aurai pas pu être plus clair !



12/12/2022 à 22h38

Super Article, Bravo 👍. Les abeilles sont des créatures étonnantes et elles sont responsables de l’un des plus beaux cadeaux de la nature : le miel ! Le processus de production du miel pour les abeilles est long et complexe, mais le résultat est délicieux. Normalement, chaque fois que nous profitons d’une cuillère de miel, nous remercions les abeilles qui travaillent dur pour ce résultat 😊!



13/12/2022 à 12h25

Merci Claire pour cet article comme toujours très complet, intéressant et accessible à tous. Étant un grand fan de miel, je me suis régalé à lire ton article !



Fanta
18/12/2022 à 1h14

Excellent article, je connaissais un peu l’histoire des abeilles. Mais tu as complété les parties manquantes que je trouve très intéressante et nécessaire à savoir. Merci à elles j’adore le miel 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *